1997 Fashion Big Bang, expo au palais Galliera

Envie d’une expo hors du temps? Le jeu de mot est totalement approprié car je vous emmène aujourd’hui plus de 20 ans en arrière pour revivre l’année 1997 dans le cadre d’une magnifique mise en scène au Palais Galliera. Le musée retrace les grands évènements de la haute couture ayant eu lieu à ce moment-là, grâce à des pièces uniques, de grande collection.

L’année 1997, cruciale à tous niveaux

Jamais je n’aurais imaginé que 1997 était une année aussi riche en productions, créations et révélations. On ne s’en souvient peut-être pas mais le film Titanic est sorti dans les salles en 97, le premier tome de la saga Harry Potter a été publié également cette année. Autre fait historique et scientifique majeur: le premier clonage de Dolly a eu lieu à la fin du 20ème siècle.

L’ascension de grands créateurs

Ce Big Bang universel a également raisonné dans le monde de la mode. La haute couture ne trouvait plus le rayonnement espéré et les collections s’essoufflaient. C’est ainsi que de nombreux créateurs ont émergé et sont devenus de véritables icônes grâce à leurs idées hors norme, transformant la couture en lieu de débat sociétal où le beau se mêle à la culture.

Jean Paul Gaultier crée Gaultier Paris et la marinière se transforme en robe de soirée. Il dessine et conceptualise également les costumes portés par les acteurs du Cinquième Elément de Luc Besson.

John Galliano se positionne comme l’un des génies de la mode, tout d’abord chez Givenchy et ensuite chez Dior où c’est la consécration.

Tom Ford redore le blason de Gucci grâce à son travail de design élaboré et développe le style porno chic, qui deviendra sa marque de fabrique.

Alexander McQueen également surnommé l’enfant terrible sera l’un des plus grands espoirs de la mode de cette fin de siècle. Il sera d’ailleurs celui qui sublimera à plusieurs reprises la chanteuse Bjork, notamment en créant la robe kimono qui figure sur son album Homogenic. Absorbé par la diversité des cultures, il aura mis en scène quelques mois avant, la collection Elect Dissect où il mélange avec audace des accessoires du 19 -ème siècle et des coiffures monumentales, quelque peu déroutantes par leur gigantisme.

Thierry Mugler se fera remarquer par son imagination et ses créations inspirées d’insectes, thème qui l’aura fasciné toute sa vie. Il crée ainsi une sorte de personnage mi humain, mi insecte, fusionné. Passionné par les animaux, il n’utilise d’ailleurs aucune peau ou plumes mais plutôt des matières synthétiques.

Nicolas Ghesquière est nommé directeur artistique de Balenciaga et continuera de perpétrer le style sobre et élégant qui caractérise la Maison.

Autre évènement majeur “never seen before”: Jean-Charles de Castelbajac sera le premier styliste à habiller un pape.

La créatrice Rei Kawakubo affiche son style détonnant et affiche en 1997 une collection surprenante d’habits composés d’ex croissances sur le dos, le cou, telles des bulles de chewing-gum. Ce style est totalement dans l’air du temps, une époque où les débats sur la chirurgie esthétique font rage et où le corps parfait semble se porter vers une silhouette fine et longiligne. 

L’année 1997 revient également sur la tragique disparition de Gianni Versace, assassiné par Andrew Cunanan, à Miami, où résidait le grand styliste italien.

Infos pratiques:

Adresse: 10, avenue Pierre 1er de Serbie, 75016, Paris.

Tarifs: 15€ par adulte, 13€ tarif réduit. Gratuit pour les moins de 18 ans.

Si vous avez aimé cet article, nous vous proposons les posts suivants:

Paris à tout prix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *